td.acetonemagazine.org
Nouvelles recettes

Tarte Amaretto Aux Cerises

Tarte Amaretto Aux Cerises


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


L'ingrédient secret ? Liqueur d'Amaretto

Photo publiée avec l'aimable autorisation d'Emily Caruso, jellytoastblog.com

Pour cette délicieuse recette de tarte à l'amaretto, vous devrez rouler un disque de pâte et le farcir de garniture aux cerises avant de le garnir de pâte supplémentaire et d'amandes.

Recette avec l'aimable autorisation d'Emily Caruso, jellytoastblog.com, fournie par Choose Cherries

Ingrédients

Pour la croûte à tarte

  • 2 1/2 tasses de farine tout usage
  • 2 cuillères à soupe de sucre cristallisé
  • 1/2 cuillère à café de sel casher
  • 2 bâtonnets de beurre non salé, froid et coupé en petits morceaux
  • 5-6 cuillères à soupe d'eau glacée

Pour la garniture à tarte

  • 1 boîte de garniture tarte aux cerises Montmorency
  • 2 boîtes de griottes de Montmorency dans l'eau, égouttées
  • 3 cuillères à soupe de liqueur d'amaretto
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 1/4 tasse d'amandes crues hachées ou effilées

Tarte Clafoutis Cerises Amaretto et Praliné Amandes

Rubis. Rubis rouges brillants et brillants. C'est ce que me rappellent ces cerises. Mais ils ne sont pas durs et froids - ils sont chauds et ensoleillés, et scintillent pratiquement de vie. Je regarde hypnotisé par leur beauté, hésitant à goûter parce que je suis sûr qu'ils ne peuvent pas répondre aux attentes. Oh, mais ils le font ! La chair mûre cède sous la douce morsure de mes dents et le jus sucré explose dans ma bouche avec un pop lumineux. Je ferme les yeux involontairement laissant le petit fruit opérer sa magie. Et en chercher un autre. Et un autre. Jusqu'à ce qu'il ne me reste plus qu'un sac vide. Alors je fais la seule chose qui puisse être faite : je vais au marché des fermiers et j'en achète d'autres. Correction, beaucoup plus de lecture, 3 livres. C'est pourquoi, il va y avoir 3 posts consécutifs sur les cerises. Je ne peux pas m'en empêcher, je nage dedans, ils ont tellement bon goût. Je suis sûr que tu ne vas pas te plaindre, n'est-ce pas ?

Il a existé un temps où je n'aimais pas les cerises tellement étranges à entendre après cette rhapsodie, mais c'est vrai. De retour à la maison, les premières cerises de la saison étaient toujours aigres à la bouche et par la suite, même dans le sac de cerises douces, il y en avait toujours furtivement, prêtes à gâcher votre expérience. Vous ne saviez jamais ce que vous alliez obtenir - la vie est une boîte de cerises, et tout ça. Les cerises aigres m'éteindraient tellement que je pense que j'ai juste abandonné le fruit progressivement. Mais ces cerises sont une autre histoire - grosses, noires et dodues, non, grasses avec du jus. Je vais arrêter avant de commencer à me répéter.

Sachant que je ne pouvais pas finir de manger mon butin seul (enfin, je pourrais, mais j'essaie de faire preuve de retenue ici), j'ai commencé à chercher des idées pour faire quelque chose avec eux. La liste était peut-être interminable - tartes, tartes, clafoutis, panna cotta, gâteaux, sauces, confitures, cheesecake, muffins - Mais j'ai pratiqué une partie de cette retenue dont je parlais. Et n'a fait que 3 choses. Dans 3 jours. Inutile de dire que les colocataires et les gens au travail sont actuellement très heureux avec moi.

La première sortie de mon four était une tarte au clafoutis. Le clafoutis est originaire du Limousin en France. C'est un dessert simple composé de cerises douces, qui sont recouvertes d'une crêpe comme une pâte et cuites au four jusqu'à ce qu'elles soient gonflées et dorées. Partout où je lis sur le clafoutis, je lis la même phrase – “comme une tarte”. Alors pourquoi ne pas en faire exactement comme un, pensai-je. Les cerises et les amandes sont les meilleures amies, il était donc logique d'assortir la garniture soyeuse à la crème pâtissière avec une croûte d'amande friable.

Le clafoutis est traditionnellement élaboré avec des cerises non dénoyautées à la cuisson, les noyaux libèrent leur saveur d'amande douce. Pour refléter cela sans l'inconvénient de cracher des noyaux de cerises (surtout au travail), j'ai parfumé la garniture avec un peu de liqueur Amaretto (car il n'y a évidemment rien d'inapproprié à boire au travail). J'ai également remplacé le sucre en poudre qui est traditionnellement saupoudré sur le clafoutis chaud cuit au four par du praliné aux amandes – qui a caramélisé la poussière dorée. Ces mises à jour transforment ce dessert simple en une affaire de luxe tout en conservant son confort chaleureux. Vous pouvez également omettre tout le jazz et cuire le clafoutis tout seul - sa simple bonté n'a pas besoin de beaucoup d'embellissement. Mais parfois, c'est tellement amusant de s'habiller, vous ne pensez pas ?

Tarte Clafouti Cerises Amaretto et Praliné Amandes
(Cette recette est un choix de la rédaction chez Food52 !)
Donne une tarte de 9 pouces

1/2 tasse d'amandes émondées
1 tasse de farine tout usage
1/2 tasse de sucre à glacer’
pincée de sel
6 cuillères à soupe de beurre non salé froid, coupé en cubes
1 gros œuf battu

Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).
Étaler les amandes sur une plaque à pâtisserie. Faire griller au four préchauffé pendant 8 à 10 minutes en remuant une fois à mi-cuisson. (Si vous préparez le praliné, vous pouvez également griller les amandes tranchées maintenant - environ 5 minutes.) Laissez les amandes refroidir à température ambiante.
Placer les amandes dans un robot culinaire et mélanger jusqu'à ce qu'elles soient moulues. Ajouter la farine, le sucre et le sel et mélanger.
Ajouter le beurre et mélanger jusqu'à ce que le mélange ressemble à des miettes grossières. (Ne pas trop traiter, le mélange devrait avoir des flocons de la taille d'un pois.)
Ajouter l'œuf et mélanger par impulsions jusqu'à ce que la pâte commence à s'agglomérer.
Retourner la pâte sur un plan de travail et pétrir doucement une ou deux fois pour l'assembler. Beurrer légèrement un moule à tarte ou une assiette à tarte de 9 pouces. Transférer la pâte dans le moule et presser doucement uniformément sur le fond et sur les côtés du moule. Couvrir et congeler au moins une demi-heure.
Couvrir la croûte de papier d'aluminium, placer des haricots ou des poids à tarte sur le papier d'aluminium et cuire au four préchauffé pendant 20-25 minutes.

1 livre de cerises noires et douces

Pour la pâte Clafoutis :
3/4 tasses de lait entier
1/4 tasse de crème
1/4 tasse de babeurre
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 cuillères à soupe d'Amaretto
pincée de sel
1/2 tasse de farine tout usage

1 croûte d'amandes précuite de 9 pouces

Pour le Praliné Amande :
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 tasse d'amandes tranchées, grillées

Dénoyauter les cerises. (Si vous n'avez pas de dénoyauteur de cerises, un épluche-légumes fonctionne très bien. Insérez la pointe pointue à l'extrémité de la tige de la cerise et retirez la tige et le noyau.)
Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).

Réalisez la pâte à clafoutis :
Placez les ingrédients du clafoutis dans le mixeur dans l'ordre indiqué et mixez pour obtenir une pâte lisse. Ne pas trop mélanger.
Placez les cerises dénoyautées sur la croûte précuite et versez autant de pâte que possible sur le bord de la croûte.
Placer le moule sur une plaque à pâtisserie et cuire au centre du four préchauffé jusqu'à ce que les bords soient gonflés et dorés et que le centre soit pris et ne tremble pas lorsque le moule est tapoté, environ 45 minutes.

Réaliser le praliné amandes :
Mettre le sucre en une couche uniforme dans une casserole à feu moyen. Cuire en remuant régulièrement avec une cuillère en bois jusqu'à ce que le sucre fonde.
Cuire plus loin, en remuant seulement de temps en temps, jusqu'à ce que le sucre caramélise et devienne doré.
Ajouter les amandes effilées grillées et mélanger.
Verser immédiatement sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier d'aluminium et étaler en une fine couche. Lorsqu'il est complètement refroidi, hachez le praliné en morceaux avec un couteau ou mixez très brièvement au robot culinaire.

Refroidir la tarte au four 20 min, garnir de praliné amandes et servir aussitôt ou à température ambiante.


Tarte Clafoutis Cerises Amaretto et Praliné Amandes

Rubis. Rubis rouges brillants et brillants. C'est ce que me rappellent ces cerises. Mais ils ne sont ni durs ni froids - ils sont chauds et ensoleillés, et scintillent pratiquement de vie. Je regarde hypnotisé par leur beauté, hésitant à goûter parce que je suis sûr qu'ils ne peuvent pas répondre aux attentes. Oh, mais ils le font ! La chair mûre cède sous la douce morsure de mes dents et le jus sucré explose dans ma bouche avec un pop lumineux. Je ferme les yeux involontairement laissant le petit fruit opérer sa magie. Et en chercher un autre. Et un autre. Jusqu'à ce qu'il ne me reste plus qu'un sac vide. Alors je fais la seule chose qui puisse être faite - je vais au marché des fermiers et j'en achète d'autres. Correction, beaucoup plus de lecture, 3 livres. C'est pourquoi, il va y avoir 3 posts consécutifs sur les cerises. Je ne peux pas m'en empêcher, je nage dedans, ils ont tellement bon goût. Je suis sûr que tu ne vas pas te plaindre, n'est-ce pas ?

Il a existé un temps où je n'aimais pas les cerises tellement étranges à entendre après cette rhapsodie, mais c'est vrai. De retour à la maison, les premières cerises de la saison étaient toujours aigres à la bouche et par la suite, même dans le sac de cerises douces, il y en avait toujours furtivement, prêtes à gâcher votre expérience. Vous ne saviez jamais ce que vous alliez obtenir - la vie est une boîte de cerises, et tout ça. Les cerises aigres m'éteindraient tellement que je pense que j'ai abandonné progressivement le fruit. Mais ces cerises sont une autre histoire - grosses, noires et dodues, non, grasses avec du jus. Je vais arrêter avant de commencer à me répéter.

Sachant que je ne pouvais pas finir de manger mon butin seul (enfin, je pourrais, mais j'essaie de faire preuve de retenue ici), j'ai commencé à chercher des idées pour faire quelque chose avec eux. La liste était peut-être interminable - tartes, tartes, clafoutis, panna cotta, gâteaux, sauces, confitures, cheesecake, muffins - Mais j'ai pratiqué une partie de cette retenue dont je parlais. Et n'a fait que 3 choses. Dans 3 jours. Inutile de dire que les colocataires et les gens au travail sont actuellement très heureux avec moi.

La première sortie de mon four était une tarte au clafoutis. Le clafoutis est originaire du Limousin en France. C'est un dessert simple composé de cerises douces, qui sont recouvertes d'une crêpe comme une pâte et cuites au four jusqu'à ce qu'elles soient gonflées et dorées. Partout où je lis sur le clafoutis, je lis la même phrase – “comme une tarte”. Alors pourquoi ne pas en faire exactement comme un, pensai-je. Les cerises et les amandes sont les meilleures amies, il était donc logique d'assortir la garniture soyeuse à la crème pâtissière avec une croûte d'amande friable.

Le clafoutis est traditionnellement élaboré avec des cerises non dénoyautées à la cuisson, les noyaux libèrent leur saveur d'amande douce. Pour refléter cela sans l'inconvénient de cracher des noyaux de cerises (surtout au travail), j'ai parfumé la garniture avec un peu de liqueur Amaretto (car il n'y a évidemment rien d'inapproprié à boire au travail). J'ai également remplacé le sucre en poudre qui est traditionnellement saupoudré sur le clafoutis chaud cuit au four par du praliné aux amandes – qui a caramélisé la poussière dorée. Ces mises à jour transforment ce dessert simple en une affaire de luxe tout en conservant son confort chaleureux. Vous pouvez également omettre tout le jazz et cuire le clafoutis tout seul - sa simple bonté n'a pas besoin de beaucoup d'embellissement. Mais parfois, c'est tellement amusant de s'habiller, vous ne pensez pas ?

Tarte Clafouti Cerises Amaretto et Praliné Amandes
(Cette recette est un choix de la rédaction de Food52 !)
Donne une tarte de 9 pouces

1/2 tasse d'amandes émondées
1 tasse de farine tout usage
1/2 tasse de sucre à glacer’
pincée de sel
6 cuillères à soupe de beurre non salé froid, coupé en cubes
1 gros œuf battu

Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).
Étaler les amandes sur une plaque à pâtisserie. Faire griller au four préchauffé pendant 8 à 10 minutes en remuant une fois à mi-cuisson. (Si vous préparez le praliné, vous pouvez également faire griller les amandes tranchées maintenant - environ 5 minutes.) Laissez les amandes refroidir à température ambiante.
Placer les amandes dans un robot culinaire et mélanger jusqu'à ce qu'elles soient moulues. Ajouter la farine, le sucre et le sel et mélanger.
Ajouter le beurre et mélanger jusqu'à ce que le mélange ressemble à des miettes grossières. (Ne pas trop traiter, le mélange devrait avoir des flocons de la taille d'un pois.)
Ajouter l'œuf et mélanger par impulsions jusqu'à ce que la pâte commence à s'agglomérer.
Retourner la pâte sur un plan de travail et pétrir doucement une ou deux fois pour l'assembler. Beurrer légèrement un moule à tarte ou une assiette à tarte de 9 pouces. Transférer la pâte dans le moule et presser doucement uniformément sur le fond et sur les côtés du moule. Couvrir et congeler au moins une demi-heure.
Couvrir la croûte de papier d'aluminium, placer des haricots ou des poids à tarte sur le papier d'aluminium et cuire au four préchauffé pendant 20-25 minutes.

1 livre de cerises noires et douces

Pour la pâte Clafoutis :
3/4 tasses de lait entier
1/4 tasse de crème
1/4 tasse de babeurre
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 cuillères à soupe d'Amaretto
pincée de sel
1/2 tasse de farine tout usage

1 croûte d'amandes précuite de 9 pouces

Pour le Praliné Amande :
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 tasse d'amandes tranchées, grillées

Dénoyauter les cerises. (Si vous n'avez pas de dénoyauteur de cerises, un épluche-légumes fonctionne très bien. Insérez la pointe pointue à l'extrémité de la tige de la cerise et retirez la tige et le noyau.)
Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).

Réalisez la pâte à clafoutis :
Placez les ingrédients du clafoutis dans le mixeur dans l'ordre indiqué et mixez pour obtenir une pâte lisse. Ne pas trop mélanger.
Placez les cerises dénoyautées sur la croûte précuite et versez autant de pâte que possible sur le bord de la croûte.
Placer le moule sur une plaque à pâtisserie et cuire au centre du four préchauffé jusqu'à ce que les bords soient gonflés et dorés et que le centre soit pris et ne tremble pas lorsque le moule est tapoté, environ 45 minutes.

Réaliser le praliné amandes :
Mettre le sucre en une couche uniforme dans une casserole à feu moyen. Cuire en remuant régulièrement avec une cuillère en bois jusqu'à ce que le sucre fonde.
Cuire plus loin, en remuant seulement de temps en temps, jusqu'à ce que le sucre caramélise et devienne doré.
Ajouter les amandes effilées grillées et mélanger.
Verser immédiatement sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier d'aluminium et étaler en une fine couche. Lorsqu'il est complètement refroidi, hachez le praliné en morceaux avec un couteau ou mixez très brièvement au robot culinaire.

Refroidir la tarte au four 20 min, garnir de praliné amandes et servir aussitôt ou à température ambiante.


Tarte Clafoutis Cerises Amaretto et Praliné Amandes

Rubis. Rubis rouges brillants et brillants. C'est ce que me rappellent ces cerises. Mais ils ne sont ni durs ni froids - ils sont chauds et ensoleillés, et scintillent pratiquement de vie. Je regarde hypnotisé par leur beauté, hésitant à goûter parce que je suis sûr qu'ils ne peuvent pas répondre aux attentes. Oh, mais ils le font ! La chair mûre cède sous la douce morsure de mes dents et le jus sucré explose dans ma bouche avec un pop lumineux. Je ferme les yeux involontairement laissant le petit fruit opérer sa magie. Et en chercher un autre. Et un autre. Jusqu'à ce qu'il ne me reste plus qu'un sac vide. Alors je fais la seule chose qui puisse être faite - je vais au marché des fermiers et j'en achète d'autres. Correction, beaucoup plus de lecture, 3 livres. C'est pourquoi, il va y avoir 3 posts consécutifs sur les cerises. Je ne peux pas m'en empêcher, je nage dedans, ils ont tellement bon goût. Je suis sûr que vous n'allez pas vous plaindre, n'est-ce pas ?

Il a existé un temps où je n'aimais pas les cerises tellement étranges à entendre après cette rhapsodie, mais c'est vrai. De retour à la maison, les premières cerises de la saison étaient toujours aigres à la bouche et par la suite, même dans le sac de cerises douces, il y en avait toujours furtivement, prêtes à gâcher votre expérience. Vous ne saviez jamais ce que vous alliez obtenir - la vie est une boîte de cerises, et tout ça. Les cerises aigres m'éteindraient tellement que je pense que j'ai juste abandonné le fruit progressivement. Mais ces cerises sont une autre histoire - grosses, noires et dodues, non, grasses avec du jus. Je vais arrêter avant de commencer à me répéter.

Sachant que je ne pouvais pas finir de manger mon butin seul (enfin, je pourrais, mais j'essaie de faire preuve de retenue ici), j'ai commencé à chercher des idées pour faire quelque chose avec eux. La liste était peut-être interminable - tartes, tartes, clafoutis, panna cotta, gâteaux, sauces, confitures, cheesecake, muffins - Mais j'ai pratiqué une partie de cette retenue dont je parlais. Et n'a fait que 3 choses. Dans 3 jours. Inutile de dire que les colocataires et les gens au travail sont actuellement très heureux avec moi.

La première sortie de mon four était une tarte au clafoutis. Le clafoutis est originaire du Limousin en France. C'est un dessert simple composé de cerises douces, qui sont recouvertes d'une crêpe comme une pâte et cuites au four jusqu'à ce qu'elles soient gonflées et dorées. Partout où je lis sur le clafoutis, je lis la même phrase – “comme une tarte”. Alors pourquoi ne pas en faire exactement comme un, pensai-je. Les cerises et les amandes sont les meilleures amies, il était donc logique d'assortir la garniture soyeuse à la crème pâtissière avec une croûte d'amande friable.

Le clafoutis est traditionnellement élaboré avec des cerises non dénoyautées à la cuisson, les noyaux libèrent leur saveur d'amande douce. Pour refléter cela sans l'inconvénient de cracher des noyaux de cerises (surtout au travail), j'ai aromatisé la garniture avec un peu de liqueur Amaretto (car il n'y a évidemment rien d'inapproprié à boire de l'alcool au travail). J'ai également remplacé le sucre en poudre qui est traditionnellement saupoudré sur le clafoutis chaud cuit au four par du praliné aux amandes – qui a caramélisé la poussière dorée. Ces mises à jour transforment ce dessert simple en une affaire de luxe tout en conservant son confort chaleureux. Vous pouvez également omettre tout le jazz et cuire le clafoutis tout seul - sa simple bonté n'a pas besoin de beaucoup d'embellissement. Mais parfois, c'est tellement amusant de s'habiller, vous ne pensez pas ?

Tarte Clafouti Cerises Amaretto et Praliné Amandes
(Cette recette est un choix de la rédaction de Food52 !)
Donne une tarte de 9 pouces

1/2 tasse d'amandes émondées
1 tasse de farine tout usage
1/2 tasse de sucre à glacer’
pincée de sel
6 cuillères à soupe de beurre non salé froid, coupé en cubes
1 gros œuf battu

Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).
Étaler les amandes sur une plaque à pâtisserie. Faire griller au four préchauffé pendant 8 à 10 minutes en remuant une fois à mi-cuisson. (Si vous préparez le praliné, vous pouvez également griller les amandes tranchées maintenant - environ 5 minutes.) Laissez les amandes refroidir à température ambiante.
Placer les amandes dans un robot culinaire et mélanger jusqu'à ce qu'elles soient moulues. Ajouter la farine, le sucre et le sel et mélanger.
Ajouter le beurre et mélanger jusqu'à ce que le mélange ressemble à des miettes grossières. (Ne pas trop traiter, le mélange devrait avoir des flocons de la taille d'un pois.)
Ajouter l'œuf et mélanger par impulsions jusqu'à ce que la pâte commence à s'agglomérer.
Retourner la pâte sur un plan de travail et pétrir doucement une ou deux fois pour l'assembler. Beurrer légèrement un moule à tarte ou une assiette à tarte de 9 pouces. Transférer la pâte dans le moule et presser doucement uniformément sur le fond et sur les côtés du moule. Couvrir et congeler au moins une demi-heure.
Couvrir la croûte de papier d'aluminium, placer des haricots ou des poids à tarte sur le papier d'aluminium et cuire au four préchauffé pendant 20-25 minutes.

1 livre de cerises noires et douces

Pour la pâte Clafoutis :
3/4 tasses de lait entier
1/4 tasse de crème
1/4 tasse de babeurre
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 cuillères à soupe d'Amaretto
pincée de sel
1/2 tasse de farine tout usage

1 croûte d'amandes précuite de 9 pouces

Pour le Praliné Amande :
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 tasse d'amandes tranchées, grillées

Dénoyauter les cerises. (Si vous n'avez pas de dénoyauteur de cerises, un épluche-légumes fonctionne très bien. Insérez la pointe pointue à l'extrémité de la tige de la cerise et retirez la tige et le noyau.)
Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).

Réalisez la pâte à clafoutis :
Placez les ingrédients du clafoutis dans le mixeur dans l'ordre indiqué et mixez pour obtenir une pâte lisse. Ne pas trop mélanger.
Placez les cerises dénoyautées sur la croûte précuite et versez autant de pâte que possible sur le bord de la croûte.
Placer le moule sur une plaque à pâtisserie et cuire au centre du four préchauffé jusqu'à ce que les bords soient gonflés et dorés et que le centre soit pris et ne tremble pas lorsque le moule est tapoté, environ 45 minutes.

Réaliser le praliné amandes :
Mettre le sucre en une couche uniforme dans une casserole à feu moyen. Cuire en remuant régulièrement avec une cuillère en bois jusqu'à ce que le sucre fonde.
Cuire plus loin, en remuant seulement de temps en temps, jusqu'à ce que le sucre caramélise et devienne doré.
Ajouter les amandes effilées grillées et mélanger.
Verser immédiatement sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier d'aluminium et étaler en une fine couche. Lorsqu'il est complètement refroidi, hachez le praliné en morceaux avec un couteau ou mixez très brièvement au robot culinaire.

Refroidir la tarte au four 20 min, garnir de praliné amandes et servir aussitôt ou à température ambiante.


Tarte Clafoutis Cerises Amaretto et Praliné Amandes

Rubis. Rubis rouges brillants et brillants. C'est ce que me rappellent ces cerises. Mais ils ne sont ni durs ni froids - ils sont chauds et ensoleillés, et scintillent pratiquement de vie. Je regarde hypnotisé par leur beauté, hésitant à goûter parce que je suis sûr qu'ils ne peuvent pas répondre aux attentes. Oh, mais ils le font ! La chair mûre cède sous la douce morsure de mes dents et le jus sucré explose dans ma bouche avec un pop lumineux. Je ferme les yeux involontairement laissant le petit fruit opérer sa magie. Et en chercher un autre. Et un autre. Jusqu'à ce qu'il ne me reste plus qu'un sac vide. Alors je fais la seule chose qui puisse être faite : je vais au marché des fermiers et j'en achète d'autres. Correction, beaucoup plus de lecture, 3 livres. C'est pourquoi, il va y avoir 3 posts consécutifs sur les cerises. Je ne peux pas m'en empêcher, je nage dedans, ils ont tellement bon goût. Je suis sûr que tu ne vas pas te plaindre, n'est-ce pas ?

Il a existé un temps où je n'aimais pas les cerises tellement étranges à entendre après cette rhapsodie, mais c'est vrai. De retour à la maison, les premières cerises de la saison étaient toujours aigres à la bouche et par la suite, même dans le sac de cerises douces, il y en avait toujours furtivement, prêtes à gâcher votre expérience. Vous ne saviez jamais ce que vous alliez obtenir - la vie est une boîte de cerises, et tout ça. Les cerises aigres m'éteindraient tellement que je pense que j'ai juste abandonné le fruit progressivement. Mais ces cerises sont une autre histoire - grosses, noires et dodues, non, grasses avec du jus. Je vais arrêter avant de commencer à me répéter.

Sachant que je ne pouvais pas finir de manger mon butin seul (enfin, je pourrais, mais j'essaie de faire preuve de retenue ici), j'ai commencé à chercher des idées pour faire quelque chose avec eux. La liste était peut-être interminable - tartes, tartes, clafoutis, panna cotta, gâteaux, sauces, confitures, cheesecake, muffins - Mais j'ai pratiqué une partie de cette retenue dont je parlais. Et n'a fait que 3 choses. Dans 3 jours. Inutile de dire que les colocataires et les gens au travail sont actuellement très heureux avec moi.

La première sortie de mon four était une tarte au clafoutis. Le clafoutis est originaire du Limousin en France. C'est un dessert simple composé de cerises douces, qui sont recouvertes d'une crêpe comme une pâte et cuites au four jusqu'à ce qu'elles soient gonflées et dorées. Partout où je lis sur le clafoutis, je lis la même phrase – “comme une tarte”. Alors pourquoi ne pas en faire exactement comme un, pensai-je. Les cerises et les amandes sont les meilleures amies, il était donc logique d'assortir la garniture soyeuse à la crème pâtissière avec une croûte d'amande friable.

Le clafoutis est traditionnellement élaboré avec des cerises non dénoyautées à la cuisson, les noyaux libèrent leur saveur d'amande douce. Pour refléter cela sans l'inconvénient de cracher des noyaux de cerises (surtout au travail), j'ai aromatisé la garniture avec un peu de liqueur Amaretto (car il n'y a évidemment rien d'inapproprié à boire de l'alcool au travail). J'ai également remplacé le sucre en poudre qui est traditionnellement saupoudré sur le clafoutis chaud cuit au four par du praliné aux amandes – qui a caramélisé la poussière dorée. Ces mises à jour transforment ce dessert simple en une affaire de luxe tout en conservant son confort chaleureux. Vous pouvez également omettre tout le jazz et cuire le clafoutis tout seul - sa simple bonté n'a pas besoin de beaucoup d'embellissement. Mais parfois, c'est tellement amusant de s'habiller, vous ne pensez pas ?

Tarte Clafouti Cerises Amaretto et Praliné Amandes
(Cette recette est un choix de la rédaction de Food52 !)
Donne une tarte de 9 pouces

1/2 tasse d'amandes émondées
1 tasse de farine tout usage
1/2 tasse de sucre à glacer’
pincée de sel
6 cuillères à soupe de beurre non salé froid, coupé en cubes
1 gros œuf battu

Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).
Étaler les amandes sur une plaque à pâtisserie. Faire griller au four préchauffé pendant 8 à 10 minutes en remuant une fois à mi-cuisson. (Si vous préparez le praliné, vous pouvez également griller les amandes tranchées maintenant - environ 5 minutes.) Laissez les amandes refroidir à température ambiante.
Placer les amandes dans un robot culinaire et mélanger jusqu'à ce qu'elles soient moulues. Ajouter la farine, le sucre et le sel et mélanger.
Ajouter le beurre et mélanger jusqu'à ce que le mélange ressemble à des miettes grossières. (Ne pas trop traiter, le mélange devrait avoir des flocons de la taille d'un pois.)
Ajouter l'œuf et mélanger par impulsions jusqu'à ce que la pâte commence à s'agglomérer.
Retourner la pâte sur un plan de travail et pétrir doucement une ou deux fois pour l'assembler. Beurrer légèrement un moule à tarte ou une assiette à tarte de 9 pouces. Transférer la pâte dans le moule et presser doucement uniformément sur le fond et sur les côtés du moule. Couvrir et congeler au moins une demi-heure.
Couvrir la croûte de papier d'aluminium, placer des haricots ou des poids à tarte sur le papier d'aluminium et cuire au four préchauffé pendant 20-25 minutes.

1 livre de cerises noires et douces

Pour la pâte Clafoutis :
3/4 tasses de lait entier
1/4 tasse de crème
1/4 tasse de babeurre
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 cuillères à soupe d'Amaretto
pincée de sel
1/2 tasse de farine tout usage

1 croûte d'amandes précuite de 9 pouces

Pour le Praliné Amande :
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 tasse d'amandes tranchées, grillées

Dénoyauter les cerises. (Si vous n'avez pas de dénoyauteur de cerises, un épluche-légumes fonctionne très bien. Insérez la pointe pointue à l'extrémité de la tige de la cerise et retirez la tige et le noyau.)
Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).

Réalisez la pâte à clafoutis :
Placez les ingrédients du clafoutis dans le mixeur dans l'ordre indiqué et mixez pour obtenir une pâte lisse. Ne pas trop mélanger.
Placez les cerises dénoyautées sur la croûte précuite et versez autant de pâte que possible sur le bord de la croûte.
Placer le moule sur une plaque à pâtisserie et cuire au centre du four préchauffé jusqu'à ce que les bords soient gonflés et dorés et que le centre soit pris et ne tremble pas lorsque le moule est tapoté, environ 45 minutes.

Réaliser le praliné amandes :
Mettre le sucre en une couche uniforme dans une casserole à feu moyen. Cuire en remuant régulièrement avec une cuillère en bois jusqu'à ce que le sucre fonde.
Cuire plus loin, en remuant seulement de temps en temps, jusqu'à ce que le sucre caramélise et devienne doré.
Ajouter les amandes effilées grillées et mélanger.
Verser immédiatement sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier d'aluminium et étaler en une fine couche. Lorsqu'il est complètement refroidi, hachez le praliné en morceaux avec un couteau ou mixez très brièvement au robot culinaire.

Refroidir la tarte au four 20 min, garnir de praliné amandes et servir aussitôt ou à température ambiante.


Tarte Clafoutis Cerises Amaretto et Praliné Amandes

Rubis. Rubis rouges brillants et brillants. C'est ce que me rappellent ces cerises. Mais ils ne sont ni durs ni froids - ils sont chauds et ensoleillés, et scintillent pratiquement de vie. Je regarde hypnotisé par leur beauté, hésitant à goûter parce que je suis sûr qu'ils ne peuvent pas répondre aux attentes. Oh, mais ils le font ! La chair mûre cède sous la douce morsure de mes dents et le jus sucré explose dans ma bouche avec un pop lumineux. Je ferme les yeux involontairement laissant le petit fruit opérer sa magie. Et en chercher un autre. Et un autre. Jusqu'à ce qu'il ne me reste plus qu'un sac vide. Alors je fais la seule chose qui puisse être faite : je vais au marché des fermiers et j'en achète d'autres. Correction, beaucoup plus de lecture, 3 livres. C'est pourquoi, il va y avoir 3 posts consécutifs sur les cerises. Je ne peux pas m'en empêcher, je nage dedans, ils ont tellement bon goût. Je suis sûr que vous n'allez pas vous plaindre, n'est-ce pas ?

Il a existé un temps où je n'aimais pas les cerises tellement étranges à entendre après cette rhapsodie, mais c'est vrai. De retour à la maison, les premières cerises de la saison étaient toujours aigres à la bouche et par la suite, même dans le sac de cerises douces, il y en avait toujours furtivement, prêtes à gâcher votre expérience. Vous ne saviez jamais ce que vous alliez obtenir - la vie est une boîte de cerises, et tout ça. Les cerises aigres m'éteindraient tellement que je pense que j'ai abandonné progressivement le fruit. Mais ces cerises sont une autre histoire - grosses, noires et dodues, non, grasses avec du jus. Je vais arrêter avant de commencer à me répéter.

Sachant que je ne pouvais pas finir de manger mon butin seul (enfin, je pourrais, mais j'essaie de faire preuve de retenue ici), j'ai commencé à chercher des idées pour faire quelque chose avec eux. La liste était peut-être interminable - tartes, tartes, clafoutis, panna cotta, gâteaux, sauces, confitures, cheesecake, muffins - Mais j'ai pratiqué une partie de cette retenue dont je parlais. Et n'a fait que 3 choses. Dans 3 jours. Inutile de dire que les colocataires et les gens au travail sont actuellement très heureux avec moi.

La première sortie de mon four était une tarte au clafoutis. Le clafoutis est originaire du Limousin en France. C'est un dessert simple composé de cerises douces, qui sont recouvertes d'une crêpe comme une pâte et cuites au four jusqu'à ce qu'elles soient gonflées et dorées. Partout où je lis sur le clafoutis, je lis la même phrase – “comme une tarte”. Alors pourquoi ne pas en faire exactement comme un, pensai-je. Les cerises et les amandes sont les meilleures amies, il était donc logique d'assortir la garniture soyeuse à la crème pâtissière avec une croûte d'amande friable.

Le clafoutis est traditionnellement élaboré avec des cerises non dénoyautées à la cuisson, les noyaux libèrent leur saveur d'amande douce. Pour refléter cela sans l'inconvénient de cracher des noyaux de cerises (surtout au travail), j'ai parfumé la garniture avec un peu de liqueur Amaretto (car il n'y a évidemment rien d'inapproprié à boire au travail). J'ai également remplacé le sucre en poudre qui est traditionnellement saupoudré sur le clafoutis chaud cuit au four par du praliné aux amandes – qui a caramélisé la poussière dorée. Ces mises à jour transforment ce dessert simple en une affaire de luxe tout en conservant son confort chaleureux. Vous pouvez également omettre tout le jazz et cuire le clafoutis tout seul - sa simple bonté n'a pas besoin de beaucoup d'embellissement. Mais parfois, c'est tellement amusant de s'habiller, vous ne pensez pas ?

Tarte Clafouti Cerises Amaretto et Praliné Amandes
(Cette recette est un choix de la rédaction de Food52 !)
Donne une tarte de 9 pouces

1/2 tasse d'amandes émondées
1 tasse de farine tout usage
1/2 tasse de sucre à glacer’
pincée de sel
6 cuillères à soupe de beurre non salé froid, coupé en cubes
1 gros œuf battu

Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).
Étaler les amandes sur une plaque à pâtisserie. Faire griller au four préchauffé pendant 8 à 10 minutes en remuant une fois à mi-cuisson. (Si vous préparez le praliné, vous pouvez également griller les amandes tranchées maintenant - environ 5 minutes.) Laissez les amandes refroidir à température ambiante.
Placer les amandes dans un robot culinaire et mélanger jusqu'à ce qu'elles soient moulues. Ajouter la farine, le sucre et le sel et mélanger.
Ajouter le beurre et mélanger jusqu'à ce que le mélange ressemble à des miettes grossières. (Ne pas trop traiter, le mélange devrait avoir des flocons de la taille d'un pois.)
Ajouter l'œuf et mélanger par impulsions jusqu'à ce que la pâte commence à s'agglomérer.
Retourner la pâte sur un plan de travail et pétrir doucement une ou deux fois pour l'assembler. Beurrer légèrement un moule à tarte ou une assiette à tarte de 9 pouces. Transférer la pâte dans le moule et presser doucement uniformément sur le fond et sur les côtés du moule. Couvrir et congeler au moins une demi-heure.
Couvrir la croûte de papier d'aluminium, placer des haricots ou des poids à tarte sur le papier d'aluminium et cuire au four préchauffé pendant 20-25 minutes.

1 livre de cerises noires et douces

Pour la pâte Clafoutis :
3/4 tasses de lait entier
1/4 tasse de crème
1/4 tasse de babeurre
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 cuillères à soupe d'Amaretto
pincée de sel
1/2 tasse de farine tout usage

1 croûte d'amandes précuite de 9 pouces

Pour le Praliné Amande :
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 tasse d'amandes tranchées, grillées

Dénoyauter les cerises. (Si vous n'avez pas de dénoyauteur de cerises, un épluche-légumes fonctionne très bien. Insérez la pointe pointue à l'extrémité de la tige de la cerise et retirez la tige et le noyau.)
Préchauffer le four à 350⁰F (175⁰C).

Réalisez la pâte à clafoutis :
Place the clafoutis ingredients in the blender in the order they are listed and blend to get a smooth batter. Don’t over-mix.
Place the pitted cherries on the pre-baked crust and pour as much batter as will fit to the rim of the crust.
Place the pan on a baking sheet and bake in the center of the preheated oven until the edges are puffed and golden and the center is set and does not jiggle when the pan is tapped, about 45 mins.

Make the almond praline:
Place the sugar in an even layer in a saucepan over medium heat. Cook, stirring regularly with a wooden spoon until the sugar melts.
Cook further, stirring only occasionally, until the sugar caramelizes and turns golden.
Add the toasted sliced almonds and mix.
Pour immediately on a baking sheet lined with aluminum foil and spread to a thin layer. When it is completely cool, chop the praline into shards with a knife or pulse very briefly in a food processor.

Cool the baked tart for 20 mins, garnish with the almond praline and serve immediately or at room temperature.


Cherry Amaretto Clafoutis Tart with Almond Praline

Rubies. Glittering, bright, red rubies. That’s what these cherries remind me of. But they are not hard and cold – they are warm and sun-kissed, and practically sparkle with life. I stare mesmerized at their beauty, hesitant to taste because I’m sure they cannot live up to the expectation. Oh, but they do! The ripe flesh gives way under the gentle bite of my teeth and the sweet juice explodes in my mouth with a bright pop. I close my eyes involuntarily letting the tiny fruit work its magic. And reach for another. And another. Until all I have left is an empty bag. So I do the only thing that can be done – I go to the farmers’ market and buy some more. Correction, a lot more – read, 3 pounds. Which is why, there are going to be 3 consecutive posts on cherries. I can’t help myself – I’m swimming in them they just taste so good. I’m sure you’re not going to complain, are you?

There existed a time when I didn’t like cherries all that much – strange to hear after that rhapsody, but it’s true. Back home, the first cherries of the season were always mouth-puckeringly sour and thereafter, even in the bag of sweet cherries, there would always stealthily lurk some unfriendly ones ready to spoil your experience. You never knew what you were going to get – life is a box of cherries, and all that. The sour cherries would so turn me off that I think I just gave up on the fruit gradually. But these cherries are a different story – big, dark and plump, nay, fat with juice. I’ll stop before I begin to repeat myself.

Knowing I could not possibly finish eating my loot alone (well, I could, but I’m trying to exercise some restraint here), I started fishing around for ideas for something to make with them. The list was possibly endless – pies, tarts, clafoutis, panna cotta, cakes, sauces, jams, cheesecake, muffins… But I practiced some of that restraint I was talking about. And made only 3 things. In 3 days. Needless to say, roommates and people at work are presently very happy with me.

The first to come out of my oven was a clafoutis tart. Clafoutis originated in the Limousin region of France. It is a simple dessert consisting of sweet cherries, which are covered with a pancake like batter and baked till puffed and golden. Wherever I read about the clafoutis, I read the same phrase – “like a tart”. So why not make it exactly like one, I thought. Cherries and almonds are best of friends, so it made sense to match the silky custard-like filling with a crumbly almond crust.

Clafoutis is traditionally made with unpitted cherries when cooked, the kernels release their sweet almond flavor. To mirror this without the inconvenience of spitting out cherry pits (especially at work), I flavored the filling with a splash of Amaretto liqueur (because obviously there is nothing inappropriate about booze at work). I also replaced the powdered sugar that is traditionally sprinkled over the baked warm clafoutis with almond praline – that caramelized golden dust. These updates turn this simple dessert into a luxurious affair while still retaining its homey comfort. You can also omit all the jazz and bake the clafoutis on its own – its simple goodness does not need much embellishment. But sometimes it’s just so much fun to dress up, don’t you think?

Cherry Amaretto Clafouti Tart with Almond Praline
(This recipe is an Editors’ Pick at Food52!)
Makes one 9-inch tart

1/2 cup blanched almonds
1 tasse de farine tout usage
1/2 cup confectioners’ sugar
pincée de sel
6 tablespoons cold unsalted butter, cut into cubes
1 large egg, beaten

Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).
Spread the almonds on a baking sheet. Toast in the preheated oven for 8-10 mins, stirring once halfway through. (If making the praline, you can toast the sliced almonds also now – about 5 mins.) Let the almonds cool to room temperature.
Place the almonds in a food processor and process until ground. Add the flour, sugar and salt and process to combine.
Add the butter and process until the mixture resembles coarse crumbs. (Don’t over-process, the mixture should have pea-size flakes.)
Add the egg and process in pulses until the dough begins to clump together.
Turn the dough onto a work surface and gently knead once or twice to bring it together. Lightly butter a 9-inch tart pan or pie plate. Transfer the dough to the pan and gently press evenly over the bottom and up the sides of the pan. Cover and freeze for at least half an hour.
Cover the crust with aluminum foil, place beans or pie weights on top of the foil and bake in the preheated oven for 20-25 mins.

1 pound dark, sweet cherries

For the Clafoutis Batter:
3/4 cups whole milk
1/4 cup cream
1/4 cup buttermilk
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 tablespoons Amaretto
pincée de sel
1/2 cup all purpose flour

1 9-inch pre-baked almond crust

For the Almond Praline:
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 cup sliced almonds, toasted

Pit the cherries. (If you don’t have a cherry pitter, a vegetable peeler works very well. Insert the pointed tip at the stem end of the cherry and scoop out the stem and the pit.)
Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).

Make the clafoutis batter:
Place the clafoutis ingredients in the blender in the order they are listed and blend to get a smooth batter. Don’t over-mix.
Place the pitted cherries on the pre-baked crust and pour as much batter as will fit to the rim of the crust.
Place the pan on a baking sheet and bake in the center of the preheated oven until the edges are puffed and golden and the center is set and does not jiggle when the pan is tapped, about 45 mins.

Make the almond praline:
Place the sugar in an even layer in a saucepan over medium heat. Cook, stirring regularly with a wooden spoon until the sugar melts.
Cook further, stirring only occasionally, until the sugar caramelizes and turns golden.
Add the toasted sliced almonds and mix.
Pour immediately on a baking sheet lined with aluminum foil and spread to a thin layer. When it is completely cool, chop the praline into shards with a knife or pulse very briefly in a food processor.

Cool the baked tart for 20 mins, garnish with the almond praline and serve immediately or at room temperature.


Cherry Amaretto Clafoutis Tart with Almond Praline

Rubies. Glittering, bright, red rubies. That’s what these cherries remind me of. But they are not hard and cold – they are warm and sun-kissed, and practically sparkle with life. I stare mesmerized at their beauty, hesitant to taste because I’m sure they cannot live up to the expectation. Oh, but they do! The ripe flesh gives way under the gentle bite of my teeth and the sweet juice explodes in my mouth with a bright pop. I close my eyes involuntarily letting the tiny fruit work its magic. And reach for another. And another. Until all I have left is an empty bag. So I do the only thing that can be done – I go to the farmers’ market and buy some more. Correction, a lot more – read, 3 pounds. Which is why, there are going to be 3 consecutive posts on cherries. I can’t help myself – I’m swimming in them they just taste so good. I’m sure you’re not going to complain, are you?

There existed a time when I didn’t like cherries all that much – strange to hear after that rhapsody, but it’s true. Back home, the first cherries of the season were always mouth-puckeringly sour and thereafter, even in the bag of sweet cherries, there would always stealthily lurk some unfriendly ones ready to spoil your experience. You never knew what you were going to get – life is a box of cherries, and all that. The sour cherries would so turn me off that I think I just gave up on the fruit gradually. But these cherries are a different story – big, dark and plump, nay, fat with juice. I’ll stop before I begin to repeat myself.

Knowing I could not possibly finish eating my loot alone (well, I could, but I’m trying to exercise some restraint here), I started fishing around for ideas for something to make with them. The list was possibly endless – pies, tarts, clafoutis, panna cotta, cakes, sauces, jams, cheesecake, muffins… But I practiced some of that restraint I was talking about. And made only 3 things. In 3 days. Needless to say, roommates and people at work are presently very happy with me.

The first to come out of my oven was a clafoutis tart. Clafoutis originated in the Limousin region of France. It is a simple dessert consisting of sweet cherries, which are covered with a pancake like batter and baked till puffed and golden. Wherever I read about the clafoutis, I read the same phrase – “like a tart”. So why not make it exactly like one, I thought. Cherries and almonds are best of friends, so it made sense to match the silky custard-like filling with a crumbly almond crust.

Clafoutis is traditionally made with unpitted cherries when cooked, the kernels release their sweet almond flavor. To mirror this without the inconvenience of spitting out cherry pits (especially at work), I flavored the filling with a splash of Amaretto liqueur (because obviously there is nothing inappropriate about booze at work). I also replaced the powdered sugar that is traditionally sprinkled over the baked warm clafoutis with almond praline – that caramelized golden dust. These updates turn this simple dessert into a luxurious affair while still retaining its homey comfort. You can also omit all the jazz and bake the clafoutis on its own – its simple goodness does not need much embellishment. But sometimes it’s just so much fun to dress up, don’t you think?

Cherry Amaretto Clafouti Tart with Almond Praline
(This recipe is an Editors’ Pick at Food52!)
Makes one 9-inch tart

1/2 cup blanched almonds
1 tasse de farine tout usage
1/2 cup confectioners’ sugar
pincée de sel
6 tablespoons cold unsalted butter, cut into cubes
1 large egg, beaten

Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).
Spread the almonds on a baking sheet. Toast in the preheated oven for 8-10 mins, stirring once halfway through. (If making the praline, you can toast the sliced almonds also now – about 5 mins.) Let the almonds cool to room temperature.
Place the almonds in a food processor and process until ground. Add the flour, sugar and salt and process to combine.
Add the butter and process until the mixture resembles coarse crumbs. (Don’t over-process, the mixture should have pea-size flakes.)
Add the egg and process in pulses until the dough begins to clump together.
Turn the dough onto a work surface and gently knead once or twice to bring it together. Lightly butter a 9-inch tart pan or pie plate. Transfer the dough to the pan and gently press evenly over the bottom and up the sides of the pan. Cover and freeze for at least half an hour.
Cover the crust with aluminum foil, place beans or pie weights on top of the foil and bake in the preheated oven for 20-25 mins.

1 pound dark, sweet cherries

For the Clafoutis Batter:
3/4 cups whole milk
1/4 cup cream
1/4 cup buttermilk
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 tablespoons Amaretto
pincée de sel
1/2 cup all purpose flour

1 9-inch pre-baked almond crust

For the Almond Praline:
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 cup sliced almonds, toasted

Pit the cherries. (If you don’t have a cherry pitter, a vegetable peeler works very well. Insert the pointed tip at the stem end of the cherry and scoop out the stem and the pit.)
Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).

Make the clafoutis batter:
Place the clafoutis ingredients in the blender in the order they are listed and blend to get a smooth batter. Don’t over-mix.
Place the pitted cherries on the pre-baked crust and pour as much batter as will fit to the rim of the crust.
Place the pan on a baking sheet and bake in the center of the preheated oven until the edges are puffed and golden and the center is set and does not jiggle when the pan is tapped, about 45 mins.

Make the almond praline:
Place the sugar in an even layer in a saucepan over medium heat. Cook, stirring regularly with a wooden spoon until the sugar melts.
Cook further, stirring only occasionally, until the sugar caramelizes and turns golden.
Add the toasted sliced almonds and mix.
Pour immediately on a baking sheet lined with aluminum foil and spread to a thin layer. When it is completely cool, chop the praline into shards with a knife or pulse very briefly in a food processor.

Cool the baked tart for 20 mins, garnish with the almond praline and serve immediately or at room temperature.


Cherry Amaretto Clafoutis Tart with Almond Praline

Rubies. Glittering, bright, red rubies. That’s what these cherries remind me of. But they are not hard and cold – they are warm and sun-kissed, and practically sparkle with life. I stare mesmerized at their beauty, hesitant to taste because I’m sure they cannot live up to the expectation. Oh, but they do! The ripe flesh gives way under the gentle bite of my teeth and the sweet juice explodes in my mouth with a bright pop. I close my eyes involuntarily letting the tiny fruit work its magic. And reach for another. And another. Until all I have left is an empty bag. So I do the only thing that can be done – I go to the farmers’ market and buy some more. Correction, a lot more – read, 3 pounds. Which is why, there are going to be 3 consecutive posts on cherries. I can’t help myself – I’m swimming in them they just taste so good. I’m sure you’re not going to complain, are you?

There existed a time when I didn’t like cherries all that much – strange to hear after that rhapsody, but it’s true. Back home, the first cherries of the season were always mouth-puckeringly sour and thereafter, even in the bag of sweet cherries, there would always stealthily lurk some unfriendly ones ready to spoil your experience. You never knew what you were going to get – life is a box of cherries, and all that. The sour cherries would so turn me off that I think I just gave up on the fruit gradually. But these cherries are a different story – big, dark and plump, nay, fat with juice. I’ll stop before I begin to repeat myself.

Knowing I could not possibly finish eating my loot alone (well, I could, but I’m trying to exercise some restraint here), I started fishing around for ideas for something to make with them. The list was possibly endless – pies, tarts, clafoutis, panna cotta, cakes, sauces, jams, cheesecake, muffins… But I practiced some of that restraint I was talking about. And made only 3 things. In 3 days. Needless to say, roommates and people at work are presently very happy with me.

The first to come out of my oven was a clafoutis tart. Clafoutis originated in the Limousin region of France. It is a simple dessert consisting of sweet cherries, which are covered with a pancake like batter and baked till puffed and golden. Wherever I read about the clafoutis, I read the same phrase – “like a tart”. So why not make it exactly like one, I thought. Cherries and almonds are best of friends, so it made sense to match the silky custard-like filling with a crumbly almond crust.

Clafoutis is traditionally made with unpitted cherries when cooked, the kernels release their sweet almond flavor. To mirror this without the inconvenience of spitting out cherry pits (especially at work), I flavored the filling with a splash of Amaretto liqueur (because obviously there is nothing inappropriate about booze at work). I also replaced the powdered sugar that is traditionally sprinkled over the baked warm clafoutis with almond praline – that caramelized golden dust. These updates turn this simple dessert into a luxurious affair while still retaining its homey comfort. You can also omit all the jazz and bake the clafoutis on its own – its simple goodness does not need much embellishment. But sometimes it’s just so much fun to dress up, don’t you think?

Cherry Amaretto Clafouti Tart with Almond Praline
(This recipe is an Editors’ Pick at Food52!)
Makes one 9-inch tart

1/2 cup blanched almonds
1 tasse de farine tout usage
1/2 cup confectioners’ sugar
pincée de sel
6 tablespoons cold unsalted butter, cut into cubes
1 large egg, beaten

Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).
Spread the almonds on a baking sheet. Toast in the preheated oven for 8-10 mins, stirring once halfway through. (If making the praline, you can toast the sliced almonds also now – about 5 mins.) Let the almonds cool to room temperature.
Place the almonds in a food processor and process until ground. Add the flour, sugar and salt and process to combine.
Add the butter and process until the mixture resembles coarse crumbs. (Don’t over-process, the mixture should have pea-size flakes.)
Add the egg and process in pulses until the dough begins to clump together.
Turn the dough onto a work surface and gently knead once or twice to bring it together. Lightly butter a 9-inch tart pan or pie plate. Transfer the dough to the pan and gently press evenly over the bottom and up the sides of the pan. Cover and freeze for at least half an hour.
Cover the crust with aluminum foil, place beans or pie weights on top of the foil and bake in the preheated oven for 20-25 mins.

1 pound dark, sweet cherries

For the Clafoutis Batter:
3/4 cups whole milk
1/4 cup cream
1/4 cup buttermilk
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 tablespoons Amaretto
pincée de sel
1/2 cup all purpose flour

1 9-inch pre-baked almond crust

For the Almond Praline:
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 cup sliced almonds, toasted

Pit the cherries. (If you don’t have a cherry pitter, a vegetable peeler works very well. Insert the pointed tip at the stem end of the cherry and scoop out the stem and the pit.)
Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).

Make the clafoutis batter:
Place the clafoutis ingredients in the blender in the order they are listed and blend to get a smooth batter. Don’t over-mix.
Place the pitted cherries on the pre-baked crust and pour as much batter as will fit to the rim of the crust.
Place the pan on a baking sheet and bake in the center of the preheated oven until the edges are puffed and golden and the center is set and does not jiggle when the pan is tapped, about 45 mins.

Make the almond praline:
Place the sugar in an even layer in a saucepan over medium heat. Cook, stirring regularly with a wooden spoon until the sugar melts.
Cook further, stirring only occasionally, until the sugar caramelizes and turns golden.
Add the toasted sliced almonds and mix.
Pour immediately on a baking sheet lined with aluminum foil and spread to a thin layer. When it is completely cool, chop the praline into shards with a knife or pulse very briefly in a food processor.

Cool the baked tart for 20 mins, garnish with the almond praline and serve immediately or at room temperature.


Cherry Amaretto Clafoutis Tart with Almond Praline

Rubies. Glittering, bright, red rubies. That’s what these cherries remind me of. But they are not hard and cold – they are warm and sun-kissed, and practically sparkle with life. I stare mesmerized at their beauty, hesitant to taste because I’m sure they cannot live up to the expectation. Oh, but they do! The ripe flesh gives way under the gentle bite of my teeth and the sweet juice explodes in my mouth with a bright pop. I close my eyes involuntarily letting the tiny fruit work its magic. And reach for another. And another. Until all I have left is an empty bag. So I do the only thing that can be done – I go to the farmers’ market and buy some more. Correction, a lot more – read, 3 pounds. Which is why, there are going to be 3 consecutive posts on cherries. I can’t help myself – I’m swimming in them they just taste so good. I’m sure you’re not going to complain, are you?

There existed a time when I didn’t like cherries all that much – strange to hear after that rhapsody, but it’s true. Back home, the first cherries of the season were always mouth-puckeringly sour and thereafter, even in the bag of sweet cherries, there would always stealthily lurk some unfriendly ones ready to spoil your experience. You never knew what you were going to get – life is a box of cherries, and all that. The sour cherries would so turn me off that I think I just gave up on the fruit gradually. But these cherries are a different story – big, dark and plump, nay, fat with juice. I’ll stop before I begin to repeat myself.

Knowing I could not possibly finish eating my loot alone (well, I could, but I’m trying to exercise some restraint here), I started fishing around for ideas for something to make with them. The list was possibly endless – pies, tarts, clafoutis, panna cotta, cakes, sauces, jams, cheesecake, muffins… But I practiced some of that restraint I was talking about. And made only 3 things. In 3 days. Needless to say, roommates and people at work are presently very happy with me.

The first to come out of my oven was a clafoutis tart. Clafoutis originated in the Limousin region of France. It is a simple dessert consisting of sweet cherries, which are covered with a pancake like batter and baked till puffed and golden. Wherever I read about the clafoutis, I read the same phrase – “like a tart”. So why not make it exactly like one, I thought. Cherries and almonds are best of friends, so it made sense to match the silky custard-like filling with a crumbly almond crust.

Clafoutis is traditionally made with unpitted cherries when cooked, the kernels release their sweet almond flavor. To mirror this without the inconvenience of spitting out cherry pits (especially at work), I flavored the filling with a splash of Amaretto liqueur (because obviously there is nothing inappropriate about booze at work). I also replaced the powdered sugar that is traditionally sprinkled over the baked warm clafoutis with almond praline – that caramelized golden dust. These updates turn this simple dessert into a luxurious affair while still retaining its homey comfort. You can also omit all the jazz and bake the clafoutis on its own – its simple goodness does not need much embellishment. But sometimes it’s just so much fun to dress up, don’t you think?

Cherry Amaretto Clafouti Tart with Almond Praline
(This recipe is an Editors’ Pick at Food52!)
Makes one 9-inch tart

1/2 cup blanched almonds
1 tasse de farine tout usage
1/2 cup confectioners’ sugar
pincée de sel
6 tablespoons cold unsalted butter, cut into cubes
1 large egg, beaten

Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).
Spread the almonds on a baking sheet. Toast in the preheated oven for 8-10 mins, stirring once halfway through. (If making the praline, you can toast the sliced almonds also now – about 5 mins.) Let the almonds cool to room temperature.
Place the almonds in a food processor and process until ground. Add the flour, sugar and salt and process to combine.
Add the butter and process until the mixture resembles coarse crumbs. (Don’t over-process, the mixture should have pea-size flakes.)
Add the egg and process in pulses until the dough begins to clump together.
Turn the dough onto a work surface and gently knead once or twice to bring it together. Lightly butter a 9-inch tart pan or pie plate. Transfer the dough to the pan and gently press evenly over the bottom and up the sides of the pan. Cover and freeze for at least half an hour.
Cover the crust with aluminum foil, place beans or pie weights on top of the foil and bake in the preheated oven for 20-25 mins.

1 pound dark, sweet cherries

For the Clafoutis Batter:
3/4 cups whole milk
1/4 cup cream
1/4 cup buttermilk
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 tablespoons Amaretto
pincée de sel
1/2 cup all purpose flour

1 9-inch pre-baked almond crust

For the Almond Praline:
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 cup sliced almonds, toasted

Pit the cherries. (If you don’t have a cherry pitter, a vegetable peeler works very well. Insert the pointed tip at the stem end of the cherry and scoop out the stem and the pit.)
Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).

Make the clafoutis batter:
Place the clafoutis ingredients in the blender in the order they are listed and blend to get a smooth batter. Don’t over-mix.
Place the pitted cherries on the pre-baked crust and pour as much batter as will fit to the rim of the crust.
Place the pan on a baking sheet and bake in the center of the preheated oven until the edges are puffed and golden and the center is set and does not jiggle when the pan is tapped, about 45 mins.

Make the almond praline:
Place the sugar in an even layer in a saucepan over medium heat. Cook, stirring regularly with a wooden spoon until the sugar melts.
Cook further, stirring only occasionally, until the sugar caramelizes and turns golden.
Add the toasted sliced almonds and mix.
Pour immediately on a baking sheet lined with aluminum foil and spread to a thin layer. When it is completely cool, chop the praline into shards with a knife or pulse very briefly in a food processor.

Cool the baked tart for 20 mins, garnish with the almond praline and serve immediately or at room temperature.


Cherry Amaretto Clafoutis Tart with Almond Praline

Rubies. Glittering, bright, red rubies. That’s what these cherries remind me of. But they are not hard and cold – they are warm and sun-kissed, and practically sparkle with life. I stare mesmerized at their beauty, hesitant to taste because I’m sure they cannot live up to the expectation. Oh, but they do! The ripe flesh gives way under the gentle bite of my teeth and the sweet juice explodes in my mouth with a bright pop. I close my eyes involuntarily letting the tiny fruit work its magic. And reach for another. And another. Until all I have left is an empty bag. So I do the only thing that can be done – I go to the farmers’ market and buy some more. Correction, a lot more – read, 3 pounds. Which is why, there are going to be 3 consecutive posts on cherries. I can’t help myself – I’m swimming in them they just taste so good. I’m sure you’re not going to complain, are you?

There existed a time when I didn’t like cherries all that much – strange to hear after that rhapsody, but it’s true. Back home, the first cherries of the season were always mouth-puckeringly sour and thereafter, even in the bag of sweet cherries, there would always stealthily lurk some unfriendly ones ready to spoil your experience. You never knew what you were going to get – life is a box of cherries, and all that. The sour cherries would so turn me off that I think I just gave up on the fruit gradually. But these cherries are a different story – big, dark and plump, nay, fat with juice. I’ll stop before I begin to repeat myself.

Knowing I could not possibly finish eating my loot alone (well, I could, but I’m trying to exercise some restraint here), I started fishing around for ideas for something to make with them. The list was possibly endless – pies, tarts, clafoutis, panna cotta, cakes, sauces, jams, cheesecake, muffins… But I practiced some of that restraint I was talking about. And made only 3 things. In 3 days. Needless to say, roommates and people at work are presently very happy with me.

The first to come out of my oven was a clafoutis tart. Clafoutis originated in the Limousin region of France. It is a simple dessert consisting of sweet cherries, which are covered with a pancake like batter and baked till puffed and golden. Wherever I read about the clafoutis, I read the same phrase – “like a tart”. So why not make it exactly like one, I thought. Cherries and almonds are best of friends, so it made sense to match the silky custard-like filling with a crumbly almond crust.

Clafoutis is traditionally made with unpitted cherries when cooked, the kernels release their sweet almond flavor. To mirror this without the inconvenience of spitting out cherry pits (especially at work), I flavored the filling with a splash of Amaretto liqueur (because obviously there is nothing inappropriate about booze at work). I also replaced the powdered sugar that is traditionally sprinkled over the baked warm clafoutis with almond praline – that caramelized golden dust. These updates turn this simple dessert into a luxurious affair while still retaining its homey comfort. You can also omit all the jazz and bake the clafoutis on its own – its simple goodness does not need much embellishment. But sometimes it’s just so much fun to dress up, don’t you think?

Cherry Amaretto Clafouti Tart with Almond Praline
(This recipe is an Editors’ Pick at Food52!)
Makes one 9-inch tart

1/2 cup blanched almonds
1 tasse de farine tout usage
1/2 cup confectioners’ sugar
pincée de sel
6 tablespoons cold unsalted butter, cut into cubes
1 large egg, beaten

Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).
Spread the almonds on a baking sheet. Toast in the preheated oven for 8-10 mins, stirring once halfway through. (If making the praline, you can toast the sliced almonds also now – about 5 mins.) Let the almonds cool to room temperature.
Place the almonds in a food processor and process until ground. Add the flour, sugar and salt and process to combine.
Add the butter and process until the mixture resembles coarse crumbs. (Don’t over-process, the mixture should have pea-size flakes.)
Add the egg and process in pulses until the dough begins to clump together.
Turn the dough onto a work surface and gently knead once or twice to bring it together. Lightly butter a 9-inch tart pan or pie plate. Transfer the dough to the pan and gently press evenly over the bottom and up the sides of the pan. Cover and freeze for at least half an hour.
Cover the crust with aluminum foil, place beans or pie weights on top of the foil and bake in the preheated oven for 20-25 mins.

1 pound dark, sweet cherries

For the Clafoutis Batter:
3/4 cups whole milk
1/4 cup cream
1/4 cup buttermilk
1/2 tasse de sucre granulé
3 gros oeufs
1 cuillère à café d'extrait de vanille pur
3 tablespoons Amaretto
pincée de sel
1/2 cup all purpose flour

1 9-inch pre-baked almond crust

For the Almond Praline:
1/2 tasse de sucre granulé
1/2 cup sliced almonds, toasted

Pit the cherries. (If you don’t have a cherry pitter, a vegetable peeler works very well. Insert the pointed tip at the stem end of the cherry and scoop out the stem and the pit.)
Preheat the oven to 350⁰F (175⁰C).

Make the clafoutis batter:
Place the clafoutis ingredients in the blender in the order they are listed and blend to get a smooth batter. Don’t over-mix.
Place the pitted cherries on the pre-baked crust and pour as much batter as will fit to the rim of the crust.
Place the pan on a baking sheet and bake in the center of the preheated oven until the edges are puffed and golden and the center is set and does not jiggle when the pan is tapped, about 45 mins.

Make the almond praline:
Place the sugar in an even layer in a saucepan over medium heat. Cook, stirring regularly with a wooden spoon until the sugar melts.
Cook further, stirring only occasionally, until the sugar caramelizes and turns golden.
Add the toasted sliced almonds and mix.
Pour immediately on a baking sheet lined with aluminum foil and spread to a thin layer. When it is completely cool, chop the praline into shards with a knife or pulse very briefly in a food processor.

Cool the baked tart for 20 mins, garnish with the almond praline and serve immediately or at room temperature.