td.acetonemagazine.org
Nouvelles recettes

Martyrs moldaves

Martyrs moldaves


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Préparez la mayonnaise à la levure, une cuillère à café de sucre et une cuillère à café de farine. Après 10 minutes, mélangez-le avec le reste des ingrédients. Nous obtiendrons une pâte molle que nous laissons lever dans un endroit chaud. Lorsqu'il grandit (et il grandira beaucoup), on le divise en 8 morceaux à partir desquels on forme des rouleaux, que l'on tisse en forme de 8. On met les martyrs dans une plaque tapissée de papier sulfurisé. Enfournez à 180°C pendant 45 minutes.

Pendant qu'ils cuisent, préparez sirop: faire bouillir de l'eau avec du sucre pendant 4-5 minutes. Laisser refroidir un peu et ajouter le miel. Lorsque les martyrs sont prêts, sortez-les du four, laissez-les refroidir un peu, puis versez le sirop dessus.

Bon appétit!


Pas

Frottez la levure avec un peu de sel jusqu'à ce qu'elle devienne une pâte. Nous chauffons l'eau. Versez de l'eau tiède sur la levure, ajoutez le sucre vanillé et l'essence ou le zeste d'orange ou de citron râpé. La farine tamisée est versée sous la pluie et mélangée d'abord à la fourchette jusqu'à ce que toute la farine soit incorporée, puis à la main.
Versez un peu d'huile et pétrissez jusqu'à ce que la pâte se détache facilement de vos mains.
Verser sur la table huilée et pétrir avec les mains pendant 10 minutes. Couvrir d'un torchon et laisser lever.


Dans un saladier tamisez la farine, faites un trou au milieu et mettez la levure frottée avec une cuillère à café de sucre et un peu de lait.Dans un autre saladier battez l'oeuf avec le sucre, ajoutez le lait tiède, une pincée de sel et l'huile.Quand à la surface de la levure ils ont formé des bulles d'air, on ajoute l'autre composition et on pétrit jusqu'à obtenir une pâte élastique et non collante.On la laisse lever pendant environ une heure.

Ensuite, nous divisons la composition en 9-11 boules à partir desquelles nous formons des ficelles, auxquelles nous donnons la forme du chiffre 8. Nous les plaçons dans un plateau et les laissons lever pendant une heure.Cuire au four préchauffé pendant 20 minutes, jusqu'à ce qu'ils brunissent bien sur le dessus.
Pendant ce temps, préparez le sirop : mettez le sucre et l'eau sur le feu et mélangez jusqu'à dissolution du sucre.Éteignez le feu et ajoutez le zeste de citron.
Lorsque les martyrs sont cuits, laissez-les refroidir un peu puis siropez-les, en versant du sirop sur chacun, directement dans le plateau dans lequel je les ai cuits.

Ensuite, nous les graissons avec du miel et saupoudrons beaucoup de noix moulues sur le dessus.Si vous n'avez pas encore essayé martyrs moldaves Je vous invite à les essayer, elles sont absolument délicieuses !

Bon travail et bon appétit !

Si vous vous retrouvez dans le goût des recettes de ce blog, je vous attends tous les jours sur la page Facebook. Vous y trouverez de nombreuses recettes mises en ligne, de nouvelles idées et des discussions avec les personnes intéressées.

* Vous pouvez également vous inscrire Groupe de recettes de toutes sortes. Là, vous pourrez télécharger vos photos avec des plats essayés et testés de ce blog. Nous pourrons discuter des menus, des recettes de cuisine et bien plus encore. Cependant, je vous exhorte à suivre les règles du groupe !

Vous pouvez également nous suivre sur Instagram et Pinterest, du même nom « Recettes en tout genre ».


Martyrs moldaves & # 8211 recette simple

Depuis tout petit, même si l'année où j'avais l'habitude de les oublier et de les oublier, à l'approche de mars, mon appétit pour les broyeurs (ou martyrs) s'est activé, comme après la montre.

En grandissant, j'ai grandi en ne connaissant que ceux que ma mère faisait, c'est-à-dire les martyrs de ceux à jus, et les Moldaves sont entrés dans ma vie bien plus tard, il y a environ 9 ans, mais jusque-là je ne pense même pas que je' ai jamais mangé.

La fête des saints martyrs est une fête chrétienne, célébrée surtout en Roumanie, qui symbolise et rappelle les 40 saints martyrs martyrisés pour leur foi.

Dans notre tradition populaire, le jour des Saints Martyrs marque aussi la fin les jours des vieilles femmes, qui représentent les jours capricieux en termes de temps, lorsque l'hiver se transforme en printemps, et le début les jours des anciens, les jours avec un temps plus chaud.

C'est la grand-mère de mon amie qui fait de nous des martyrs moldaves chaque année, et ma mère fait toujours des martyrs avec du jus chaque année, donc le 9 mars, je peux déguster les deux recettes, chacune avec son charme. , à mon avis.

Cette année, j'ai décidé d'essayer de devenir un martyr moldave, j'ai pris mon cœur dans mes dents et je me suis mis au travail. La recette de la pâte est la même que pour le gâteau, avec de petites différences, que je noterai ci-dessous.

Ingrédients 40 martyrs (environ 10cm)

  • 6 jaunes (plus 2 jaunes pour le graissage)
  • 60-70g de levure fraîche ou en gardant la proportion suivante de levure sèche : 40g de levure fraîche = 20g de levure sèche, cette fois j'ai utilisé de la levure de Pakmaya
  • 1kg de farine à gâteau (j'ai utilisé de la farine de Dobrogea)
  • 400 ml de lait
  • 1 cuillère à café de sel râpé
  • 300g grammes de sucre (pour la pâte)
  • 200 ml de matière grasse (100 ml d'huile + 100 g de beurre fondu)
  • écorces de citron
  • noix
  • 4 sachets de sucre vanillé
  • essence de vanille
  • miel (pour l'onction)

Pour le sirop: 1 tasse d'eau + 1 tasse de sucre

Méthode de préparation

La farine et les œufs sont retirés quelque temps avant (2-3 heures) pour être à température ambiante. Je n'ai fait que 500 grammes de farine et j'ai eu 20 martyrs, car 40 aurait été trop. Vous pouvez faire la même chose, en divisant les quantités par deux.

Mettez la farine dans un bol en laissant un endroit au milieu où vous augmenterez la levure. Des 400 ml de lait, faites chauffer une partie avec une cuillère à café de sucre, que vous mélangez ensuite dans un bol avec la levure et un peu de farine, jusqu'à l'obtention d'une croûte molle.

Verser dans le bol avec la farine et laisser lever. Une fois qu'il a poussé, placez les jaunes d'œufs et les sachets de sucre vanillé sur le bord.

Le reste du lait est chauffé avec le sucre, le sel, l'essence de vanille et le zeste de citron râpé.

Le beurre et l'huile sont également mis sur le feu, jusqu'à ce que le beurre fonde, étant nécessaire de les garder au chaud au moment du pétrissage.

Le lait réchauffé est également versé sur le bord du bassin puis on démarre l'homogénéisation. L'unité fondue, ainsi que l'huile, seront progressivement incorporées lors du pétrissage.

Pour incorporer le gras, versez-le sur vos mains un peu, plus malaxé, puis cassez la pâte en petits morceaux, puis formez à nouveau une grosse boule et ainsi de suite. Répétez cette procédure en versant la graisse sur vos mains, en cassant la pâte en petites boules, en l'incorporant progressivement à nouveau dans la grosse boule, environ 3 à 4 fois ou plus jusqu'à ce que vous ayez fini toute la graisse.

La pâte obtenue à la fin doit être élastique et brillante, pas du tout collante.

Je dois vous dire que cette fois j'ai fait quelque chose de mal. Même si j'avais une pâte merveilleuse, que je savais être la bonne chose à faire, comme je vous l'ai dit dans l'article avec la recette du gâteau, quand j'ai grandi je mettais au minimum la cuve au four (étant un four électrique qui me permet de le faire).

Cette fois, sans m'en rendre compte, au lieu d'allumer le four, j'ai seulement allumé l'ampoule du four et je ne l'ai pas du tout chauffée. C'est la raison pour laquelle ma pâte, bien qu'elle ait un potentiel maximum, a très peu poussé.

Soyez donc très prudent, pour que la pâte lève, la pâte a besoin d'une chaleur constante !

Après avoir laissé lever la pâte pendant une heure, une heure et demie ou jusqu'à ce qu'il semble qu'elle ait suffisamment levé, pour la formation des martyrs (j'ai un objectif de 20 martyrs) j'ai divisé ma pâte en quatre, et de chaque côté j'ai fait 5 martyrs.

J'ai divisé chaque partie en boules de la taille d'un œuf, puis chaque boule s'étire en forme de spaghetti, à partir duquel vous formerez le martyr.

Côté forme, il existe différentes possibilités : des options classiques ou une sorte de S. Les martyrs, après les avoir formés, sont laissés à lever dans la plaque, sur la porte du four, pendant 15-20 minutes.

Après cela, graissez avec du jaune d'œuf et mettez au four. Pendant ce temps, vous pouvez préparer le sirop à partir d'une tasse d'eau avec une tasse de sucre et d'essence de vanille, sirop qu'il faut laisser refroidir.

Une fois cuits, dans le four préchauffé à 180 degrés, mes martyrs sont restés environ 25 minutes. Ensuite, des extraits chauds sont donnés à travers le sirop préparé et refroidi, graissé dessus avec du miel puis pressé sur l'arachide ou coupé avec un couteau le plus petit possible, pour coller à la surface du martyr.

Faites de même avec tous les martyrs, et si vous voulez plus de sirop vous pouvez les laisser dans un plateau sur lequel mettre un peu plus de sirop, et ils l'absorberont.

C'est ma recette de martyre, et sur la photo vous pouvez voir le résultat. Ce sont ceux en forme de S, car j'ai décidé de partager ceux en forme de huit (c'est-à-dire les plus beaux d'entre eux) avec mes proches de la famille, ceux qui sont restés chez moi.

Si ma pâte avait poussé, je suis sûr qu'ils étaient plus moelleux (aérés), mais la prochaine fois je sais que je serai plus prudent. J'espère que nous mettrons la recette à temps pour que vous puissiez faire des bisous et à bientôt !


Pourquoi fait-on des martyrs pour le 9 mars ?

Les martyrs sont célébrés à l'occasion du 9 mars, jour où l'Église orthodoxe célèbre les 40 saints martyrs. Eux, soldats chrétiens qui faisaient partie de la 12e Légion de la foudre d'Arménie, ont été condamnés à mort par congélation dans le lac Sévastia après avoir refusé d'adorer des idoles.

Le 9 mars, dans la croyance populaire, les tombeaux et les portes du Ciel sont ouverts. La 8e forme des martyrs représente une stylisation de la forme humaine. Étant donné que la recette est religieuse, il est recommandé d'emmener les martyrs à l'église pour la sanctification, avant de les consommer.

Si vous aussi vous aimez les martyrs valaques & # 8211 bouillis dans un jus aromatique, à la cannelle et aux agrumes & # 8211, faites-les selon la recette simple ici.

5 / 5 - 2 Commentaires)

Martyrs moldaves & # 8211 recette simple

Depuis tout petit, même si l'année où j'avais l'habitude de les oublier et de les oublier, à l'approche de mars, mon appétit de broyeurs (ou martyrs) s'est activé, comme après la montre.

En grandissant, j'ai grandi en ne connaissant que ceux que ma mère faisait, c'est-à-dire les martyrs de ceux à jus, et les Moldaves sont entrés dans ma vie bien plus tard, il y a environ 9 ans, mais jusque-là je ne pense même pas que je' ai jamais mangé.

La fête des saints martyrs est une fête chrétienne, célébrée surtout en Roumanie, qui symbolise et rappelle les 40 saints martyrs martyrisés pour leur foi.

Dans notre tradition populaire, le jour des Saints Martyrs marque aussi la fin les jours des vieilles femmes, qui représentent les jours capricieux en termes de temps, lorsque l'hiver se transforme en printemps, et le début les jours des anciens, les jours avec un temps plus chaud.

C'est la grand-mère de mon amie qui fait de nous des martyrs moldaves chaque année, et ma mère fait toujours des martyrs avec du jus chaque année, donc le 9 mars, je peux déguster les deux recettes, chacune avec son charme. , à mon avis.

Cette année, j'ai décidé d'essayer de devenir un martyr moldave, j'ai pris mon cœur dans mes dents et je me suis mis au travail. La recette de la pâte est la même que pour le gâteau, avec de petites différences, que je noterai ci-dessous.

Ingrédients 40 martyrs (environ 10cm)

  • 6 jaunes (plus 2 jaunes pour le graissage)
  • 60-70g de levure fraîche ou en gardant la proportion suivante de levure sèche : 40g de levure fraîche = 20g de levure sèche, cette fois j'ai utilisé de la levure de Pakmaya
  • 1kg de farine à gâteau (j'ai utilisé de la farine de Dobrogea)
  • 400 ml de lait
  • 1 cuillère à café de sel râpé
  • 300g grammes de sucre (pour la pâte)
  • 200 ml de matière grasse (100 ml d'huile + 100 g de beurre fondu)
  • écorces de citron
  • noix
  • 4 sachets de sucre vanillé
  • essence de vanille
  • miel (pour l'onction)

Pour le sirop: 1 tasse d'eau + 1 tasse de sucre

Méthode de préparation

La farine et les œufs sont retirés quelque temps avant (2-3 heures) pour être à température ambiante. Je n'ai fait que 500 grammes de farine et j'ai eu 20 martyrs, car 40 aurait été trop. Vous pouvez faire la même chose, en divisant les quantités par deux.

Mettez la farine dans un bol, en laissant un endroit au milieu où vous augmenterez la levure. Des 400 ml de lait, faites chauffer une partie avec une cuillère à café de sucre, que vous mélangez ensuite dans un bol avec la levure et un peu de farine, jusqu'à l'obtention d'une croûte molle.

Verser dans le bol avec la farine et laisser lever. Une fois qu'il a poussé, placez les jaunes d'œufs et les sachets de sucre vanillé sur le bord.

Le reste du lait est chauffé avec le sucre, le sel, l'essence de vanille et le zeste de citron râpé.

Le beurre et l'huile sont également mis sur le feu, jusqu'à ce que le beurre fonde, étant nécessaire de les garder au chaud au moment du pétrissage.

Le lait réchauffé est également versé sur le bord du bassin puis on démarre l'homogénéisation. L'unité fondue, ainsi que l'huile, seront progressivement incorporées lors du pétrissage.

Pour incorporer la matière grasse, versez-la sur vos mains un peu, plus malaxée, puis cassez la pâte en petits morceaux, puis formez à nouveau une grosse boule et ainsi de suite. Répétez cette procédure en versant la graisse sur vos mains, en cassant la pâte en petites boules, en l'incorporant à nouveau progressivement dans la grosse boule, environ 3 à 4 fois ou plus jusqu'à ce que vous ayez terminé toute la graisse.

La pâte obtenue à la fin doit être élastique et brillante, pas du tout collante.

Je dois vous dire que cette fois j'ai fait quelque chose de mal. Même si j'avais une pâte merveilleuse, que je savais être la bonne chose à faire, comme je vous l'ai dit dans l'article avec la recette du gâteau, quand j'ai grandi je mettais au minimum la cuve au four (étant un four électrique qui me permet de le faire).

Cette fois, sans m'en rendre compte, au lieu d'allumer le four, j'ai seulement allumé l'ampoule du four et je ne l'ai pas du tout chauffée. C'est la raison pour laquelle ma pâte, bien qu'elle ait un potentiel maximum, pousse très peu.

Soyez donc très prudent, pour que la pâte lève, la pâte a besoin d'une chaleur constante !

Après avoir laissé lever la pâte pendant une heure, une heure et demie ou jusqu'à ce qu'il semble qu'elle ait suffisamment levé, pour la formation des martyrs (j'ai un objectif de 20 martyrs) j'ai divisé ma pâte en quatre, et de chaque Côté j'ai fait 5 martyrs.

J'ai divisé chaque partie en boules de la taille d'un œuf, puis chaque boule s'étire en forme de spaghetti, à partir duquel vous formerez le martyr.

Côté forme, il existe différentes possibilités : des options classiques ou une sorte de S. Les martyrs, après les avoir formés, sont laissés à lever dans la plaque, sur la porte du four, pendant 15-20 minutes.

Après cela, graissez avec du jaune d'œuf et mettez au four. Pendant ce temps, vous pouvez préparer le sirop à partir d'une tasse d'eau avec une tasse de sucre et d'essence de vanille, sirop qu'il faut laisser refroidir.

Une fois cuits, dans le four préchauffé à 180 degrés, mes martyrs sont restés environ 25 minutes. Ensuite, des extraits chauds sont donnés à travers le sirop préparé et refroidi, graissé dessus avec du miel puis pressé sur l'arachide ou coupé avec un couteau le plus petit possible, pour coller à la surface du martyr.

Faites de même avec tous les martyrs, et si vous voulez plus de sirop vous pouvez les laisser dans un plateau sur lequel mettre un peu plus de sirop, et ils l'absorberont.

C'est ma recette de martyre, et sur la photo vous pouvez voir le résultat. Ce sont ceux en forme de S, car j'ai décidé de partager ceux en forme de huit (c'est-à-dire les plus beaux d'entre eux) avec mes proches de la famille, ceux qui sont restés chez moi.

Si ma pâte avait poussé, je suis sûr qu'ils étaient plus moelleux (aérés), mais la prochaine fois je sais que je serai plus prudent. J'espère que nous mettrons la recette à temps pour que vous puissiez faire des bisous et à bientôt !


Dans un saladier tamisez la farine, faites un trou au milieu et mettez la levure frottée avec une cuillère à café de sucre et un peu de lait.Dans un autre saladier battez l'oeuf avec le sucre, ajoutez le lait tiède, une pincée de sel et l'huile.Quand à la surface de la levure ils ont formé des bulles d'air, on ajoute l'autre composition et on pétrit jusqu'à obtenir une pâte élastique et non collante.On la laisse lever pendant environ une heure.

Ensuite, nous divisons la composition en 9-11 boules à partir desquelles nous formons des ficelles, auxquelles nous donnons la forme du chiffre 8. Nous les plaçons dans un plateau et les laissons lever pendant une heure.Cuire au four préchauffé pendant 20 minutes, jusqu'à ce qu'ils brunissent bien sur le dessus.
Pendant ce temps, préparez le sirop : mettez le sucre et l'eau sur le feu et mélangez jusqu'à dissolution du sucre.Éteignez le feu et ajoutez le zeste de citron.
Lorsque les martyrs sont cuits, laissez-les refroidir un peu puis siropez-les, en versant du sirop sur chacun, directement dans le plateau dans lequel je les ai cuits.

Ensuite, nous les graissons avec du miel et saupoudrons beaucoup de noix moulues sur le dessus.Si vous n'avez pas encore essayé martyrs moldaves Je vous invite à les essayer, elles sont absolument délicieuses !

Bon travail et bon appétit !

Si vous vous retrouvez dans le goût des recettes de ce blog, je vous attends tous les jours sur la page Facebook. Vous y trouverez de nombreuses recettes mises en ligne, de nouvelles idées et des discussions avec les personnes intéressées.

* Vous pouvez également vous inscrire Groupe de recettes de toutes sortes. Là, vous pourrez télécharger vos photos avec des plats essayés et testés de ce blog. Nous pourrons discuter des menus, des recettes de cuisine et bien plus encore. Cependant, je vous exhorte à suivre les règles du groupe !

Vous pouvez également nous suivre sur Instagram et Pinterest, du même nom « Recettes en tout genre ».


La recette des martyrs moldaves les plus moelleux

Le 9 mars est marqué par la fête des 40 saints martyrs de Sévastie, pour laquelle nous préparons la recette des martyrs moldaves les plus moelleux. Ce sont des martyrs au sirop et glacés au miel et aux cerneaux de noix.

Les recettes des martyrs sont diverses, selon les régions du pays et les périodes où tombe le 9 mars. Il peut y avoir des périodes de jeûne ou de fructification.

Les martyrs moldaves sont les plus aimés et même si les recettes viennent de la région de Moldavie, elles ont pris forme dans tout le pays. Ce sont en fait de délicieux croissants, faits de pâte de cozonac, siropés d'un sirop parfumé et sucrés au miel et saupoudrés de noix.

Nous avons aussi la variante des martyrs valaques, ces petits martyrs bouillis dans un sirop parfumé à la cannelle, au zeste de citron, à l'orange et à la noix.

Suivez ci-dessous la recette des martyrs moldaves les plus moelleux.


La recette des martyrs moldaves les plus moelleux

Le 9 mars est marqué par la fête des 40 saints martyrs de Sévastie, pour laquelle nous préparons la recette des martyrs moldaves les plus moelleux. Ce sont des martyrs au sirop et glacés au miel et aux cerneaux de noix.

Les recettes des martyrs sont diverses, selon les régions du pays et les périodes où tombe le 9 mars. Il peut y avoir des périodes de jeûne ou de fructification.

Les martyrs moldaves sont les plus aimés et même si les recettes viennent de la région de Moldavie, elles ont pris forme dans tout le pays. Ce sont en fait de délicieux croissants, faits de pâte de cozonac, siropés d'un sirop parfumé et sucrés au miel et saupoudrés de noix.

Nous avons aussi la variante des martyrs valaques, ces petits martyrs bouillis dans un sirop parfumé à la cannelle, au zeste de citron, à l'orange et à la noix.

Suivez ci-dessous la recette des martyrs moldaves les plus moelleux.


Recettes de martyrs de Moldavie

Ingrédients du martyr moldave :

Pâte de martyr :

  • 500-600 g de farine,
  • une enveloppe de levure sèche ou un cube de 25 g de levure fraîche,
  • deux sachets de sucre vanillé,
  • 250 ml d'eau,
  • un flacon d'essence de vanille,
  • 100 ml d'huile

Sirop des martyrs :

  • 200g de sucre,
  • 400 ml d'eau,
  • une fiole d'essence de vanille
  • pour graissé - 200 g de noix moulue, miel au goût.

Comment sont faits les martyrs de la Moldavie:

Mélanger dans un bol l'eau tiède, l'huile, la levure et le sucre vanillé, ainsi que le flacon d'essence de vanille. Incorporer progressivement la farine et, dès qu'elle commence à épaissir, pétrir à la main. Ajouter autant de farine que nécessaire pour obtenir une pâte non collante et assez dure.

Pétrir très bien, comme une pâte à pain, pendant environ 10-15 minutes, puis couvrir d'un torchon propre et laisser lever dans un endroit tiède. Couvrir le plan de travail de farine et, au bout d'une demi-heure (quand la pâte a doublé de volume), la diviser en morceaux égaux.

Martyrs en pâte en forme de chiffre 8

Rouler chaque morceau de pâte jusqu'à obtenir les bandes, qui sont & #8220weave & #8221 en forme de 8. Une fois formées, les martyrs sont placés dans une plaque, sur du papier sulfurisé, et laissés à lever encore 30 minutes. Mettez ensuite la plaque dans le four chaud et laissez reposer 30 à 40 minutes à feu moyen à élevé (200 degrés C).

Faire le sirop en dissolvant le sucre dans l'eau. Après avoir fait bouillir le mélange pendant 10-15 minutes, éteignez le feu et ajoutez l'essence de vanille. Après avoir été retirés du four, les martyrs dorés ont été laissés refroidir pendant une dizaine de minutes, puis saupoudrés d'abondamment de sirop. Pour mieux tremper, versez le sirop restant dans le bac. Graisser ensuite avec du miel et saupoudrer de noix moulues.

Martyrs au miel

PONT: Si vous ne jeûnez pas, la pâte est composée des ingrédients suivants :

  • 580 g de farine (plus quelques cuillères à soupe nécessaires au pétrissage final de la pâte et au façonnage),
  • 150 ml de crème liquide,
  • 150 ml d'eau tiède,
  • un gros oeuf,
  • 75 ml d'huile,
  • 150 g) sucre,
  • un sachet de levure sèche,
  • une fiole d'essence de vanille,
  • une cuillère à café de zeste d'orange ou de citron râpé,
  • une cuillère à café de sel râpé.
  • Graisser avec un mélange composé d'un jaune, de 3-4 cuillères à soupe d'eau ou de lait et d'un sachet de sucre vanillé.

Martyrs moldaves - Recettes

Publié par Postolache Violeta le 09 mars 2013 dans Recettes de pâte des martyrs moldaves pour les saints martyrs | Commentaires : 18

Ingrédients : (pour 18 pièces)

1kg de farine
50 gr de levure
400 ml de lait
300 gr de sucre
150 gr de beurre
2 oeufs
1 cuillère à café de sel
1 jaune
4 cuillères à soupe de miel
300 gr de cerneaux de noix

Méthode de préparation


Graisser la table avec un peu d'huile, prélever les morceaux de pâte et façonner des rouleaux longs et fins.

Nous joignons les extrémités du rouleau et les tressons en forme de chiffre 8.

Nous mettons les martyrs élevés dans le plateau.

Graissez-les ensuite avec du jaune d'œuf battu avec un peu de lait.

Nous les mettons au four jusqu'à ce qu'ils brunissent.

Nous fabriquons un sirop concentré à partir d'eau et de sucre. Tremper rapidement les martyrs chauds dans le sirop et les disposer sur une assiette. cette opération a pour rôle de les garder doux et moelleux plus longtemps.


Vidéo: Stop aux chiens martyrs dEspagne..Salvanimal-France